Réforme des retraites : quel impact sur les freelances ?

18 février 2020

S’il y a bien un sujet brûlant dont on entend parler sans cesse ces derniers mois, c’est la réforme des retraites. Comme de nombreux Français, vous vous sentez peut-être un peu perdu lorsqu’on évoque cette fameuse retraite. Comment va-t-elle impacter les auto-entrepreneurs ? Démêlons un peu tout ça.

Le régime des retraites pour les micro-entrepreneurs

Les auto-entrepreneurs sont naturellement différenciés des salariés. En effet, ils acquièrent leurs droits à la retraite en fonction de leur chiffre d’affaire. 

Voilà comment ce montant est calculé :

Prestations de services BIC : 2412 euros de CA à réaliser pour valider un trimestre, 4239 euros pour deux, 6071 euros pour trois, 12 030 pour quatre

Prestations de services BNC : 2880 euros de CA à réaliser pour valider un trimestre, 5062 euros pour deux, 7266 euros pour trois, 9675 pour quatre

Ventes, hôtellerie et restauration : 4137 euros de CA à réaliser pour valider un trimestre, 7286 euros pour deux, 10 426 euros pour trois, 20 740 pour quatre

Professions libérales réglementées : 2246 euros de CA à réaliser pour valider un trimestre, 4491 euros pour deux, 6737 euros pour trois, 8892 pour quatre

 

Avec la réforme des retraites, un système universel serait instauré où chaque travailleur cotiserait des points. Ainsi, que l’on ait été salarié ou micro-entrepreneur, on cumulerait des points de la même manière. Le montant total représenterait une seule et unique pension versée au terme de la carrière professionnelle.

Là où le bât blesse : si un auto-entrepreneur réalise un chiffre d’affaires très bas sur une année, il ne cotisera pas pour sa retraite. Normalement, le régime universel par points devrait donc avantager les indépendants. Chaque euro de CA leur servira à cotiser (plus besoin d’un montant minimum par trimestre). Il sera même possible “d’acheter” des droits si le CA a été particulièrement faible une année durant. Ce rachat de points est toutefois sujet à de nombreux débats. Les auto-entrepreneurs se posent de nombreuses questions légitimes et se demandent comment se déroulera le rachat dans les faits.

Le régime des retraites pour les indépendants

Bien sûr, tous les freelances ne sont pas micro-entrepreneurs. Une bonne partie d’entre eux exerce leur activité en tant qu’indépendant, et est donc soumise à un régime des retraites encore différent.

Le nouveau régime des retraites par point se veut proposer plus d’équité. Ainsi, les travailleurs indépendants cotiseront à 28,12% de leur salaire, soit le même taux que les salariés. Le revenu maximal pouvant être atteint lors de la cotisation est équivalent au plafond de la Sécurité Sociale (à peu près 40 000 euros par an). En théorie, cela paraît bénéfique pour les indépendants ayant un faible chiffre d’affaires. En effet, ils cotiseront pour leur retraite de la même manière que les autres.

Cependant, de nombreuses voix se sont élevées parmi les indépendants pour dénoncer la réforme des retraites. En effet, certaines professions indépendantes vont voir leur taux de cotisation grimper subitement. Les avocats, par exemple, passent de 14% à plus de 28%. Le secteur de la santé, auparavant soumis à un taux de cotisation d’environ 17%, connait aussi une hausse importante. La réforme des retraites dérange dans le sens où elle va imposer un même régime à tout le monde. Elle ne prendra pas en compte les spécificités de chaque profession. 

Le projet de réforme, qui doit être présenté en conseil des ministres le 24 janvier, n’a donc pas fini de soulever des inquiétudes et des tensions.

Tags : , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire