Comment expliquer à ses proches son statut de freelance ?

5 mai 2020

Se lancer dans le freelancing est une aventure passionnante et très épanouissante, c’est certain ! Oui mais voilà… Il est parfois difficile d’expliquer à ses proches pourquoi on veut devenir indépendant et la manière dont on va désormais s’organiser. Si vous craignez ou si vous subissez déjà les réflexions négatives de votre conjoint(e), vos amis, votre famille ou de toute autre personne, voici comment leur répondre par A + B.

Petits exemples de phrases couramment entendues par les freelances :

“Tu ne vas jamais gagner ta vie !”

On commence par un classique. Les parents sont généralement les personnes les plus susceptibles de vous asséner ce type de phrase. En effet, surtout si vous êtes jeune et que vous démarrez votre carrière professionnelle, ils craignent que vous vous retrouviez démuni et sans ressources. Ne vous braquez pas : vos proches s’inquiètent juste pour votre qualité de vie et votre confort matériel.

Que répondre : 

Les débuts en tant que freelance sont parfois difficiles, certes. Toutefois, le statut souvent avantageux de l’indépendant lui permet de pratiquer un taux horaire ou journalier très intéressant ! Le chiffre d’affaires que l’on peut atteindre en étant freelance est d’ailleurs souvent bien plus important que le salaire d’un employé. Rassurez vos proches en leur montrant que vous avez un business plan et montrez-leur des exemples de freelances qui réussissent financièrement.

“Ce n’est pas un métier que l’on peut exercer à vie”

De nombreuses personnes voient le freelancing comme une sorte de lubie, que l’on exerce dans sa jeunesse avant de “rentrer dans le rang”. C’est surtout le cas des générations plus âgées, qui ont toujours entendu dire que le CDI était la panacée. Logiquement, ils pensent donc que votre statut de freelance n’est qu’une passade.

Que répondre : 

Il est important de montrer à vos proches que vous êtes investi dans votre métier et que vous vous projetez à 100% dans l’avenir. Parlez-leur des grands bouleversements du monde du travail et prouvez-leur que vous êtes partie intégrante de l’avenir de la société. C’est d’autant plus le cas si vous exercez un métier lié au digital. De plus, vous pouvez rassurer votre entourage en leur montrant vos capacités d’adaptation et de flexibilité. Ainsi, ils seront sûrs que vous pouvez toujours retomber sur vos pieds.

“Parfait, tu vas pouvoir t’occuper de la maison / des enfants / du chien !”

Ce type de phrase concerne surtout votre conjoint ou votre conjointe. C’est un revers classique du freelancing : on pense que, puisque vous n’avez pas de bureau ou de supérieur hiérarchique, vous êtes disponible ! Vos amis estiment que vous êtes toujours partant pour l’apéro, votre mère que vous pouvez l’aider à bricoler et votre partenaire que vous pouvez faire les courses et chercher le petit dernier à la crèche. Pire : certains pensent même que les freelances économisent sur les frais de nounou en gardant les enfants à la maison pendant leur temps de travail…

Que répondre : 

Dans ce cas de figure, il convient d’être ferme et catégorique. Certes, vous ne subissez pas le temps du trajet pour aller au bureau et votre patron ne vous impose pas des heures sup’. Cependant, vous faites un véritable travail qui nécessite un investissement total de votre part. La pression est même d’autant plus grande que vous êtes responsable de votre emploi du temps, de votre CA et de votre organisation en général. Votre entourage doit donc comprendre que votre planning est peut-être plus flexible que la majorité des salariés, mais que vous avez des missions professionnelles dont vous devez vous acquitter !

“Tu vas t’ennuyer à rester à la maison”

Une déclaration que vos amis peuvent très certainement vous faire. En effet, certaines personnes ont du mal à imaginer une vie sans collègues en open space, déjeuners d’entreprise et trajets maison-boulot. Elles s’imaginent que vous allez déprimer à rester tout le temps chez vous les yeux rivés sur votre ordinateur. Sachez-le, il y a aussi souvent une part de jalousie inavouée dans ce type d’affirmation… Après tout, qui n’a jamais rêvé de ne pas se rendre au bureau tous les matins ?

Que répondre :

Commencez par essayer de comprendre la raison pour laquelle on vous dit cela. Peut-être êtes-vous une personne très sociable et habituée à faire des rencontres au bureau ? Pourtant, les freelances sont loin d’être isolés. Les interactions avec les clients, les prospects, les autres indépendants et parfois coworkers font partie intégrante de leur vie. De plus, de nombreux métiers nécessitent des déplacements fréquents et parfois même des phases de travail en entreprise. Dans tous les cas, il est impossible de s’ennuyer en travaillant à la maison ! Rassurez vos proches en leur expliquant que vous pourrez trouver ainsi un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

 

Rien ne sert de se braquer, la pédagogie et le tact ont toujours mieux porté leurs fruits. Et puis, en vous voyant sûr de vous et épanoui, vos proches ne tarderont pas à changer d’avis sur le freelancing… Qui sait, peut-être même les inspirerez-vous ?

Tags : , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire