Freelances et déconfinement : quelles bonnes pratiques?

12 mai 2020

A partir du lundi 11 mai, l’activité professionnelle de la majorité des entreprises va pouvoir reprendre (presque) normalement. Si les salariés bénéficient de consignes strictes de la part de leur direction, ce n’est pas le cas pour les freelances qui mènent leur barque seuls. Il est donc normal de ressentir quelques appréhensions et doutes à propos du déconfinement. En pratique, comment reprendre une activité tout en veillant à la distanciation sociale, pour sa sécurité et pour celle des autres ? Tous nos conseils selon les différents cas de figure.

Les rendez-vous clients

Avec la reprise du travail vient aussi le retour des rendez-vous avec vos clients. Entretien préalable, présentation d’un projet, discussion sur les termes d’une mission… De nombreux indépendants ont besoin de rencontrer leurs clients en direct. C’est notamment le cas des graphistes et des designers qui doivent montrer leurs réalisations picturales. 

 

Le gouvernement a bien insisté sur ce point : le télé-travail est prioritaire. Si c’est possible, demandez donc à votre client de continuer à privilégier les rendez-vous téléphoniques et en visio-conférence. Si vous n’avez pas le choix, prenez toutes les mesures de précautions désormais bien connues (porter un masque, se nettoyer les mains avec un sérum hydro-alcoolique, conserver une distance d’un mètre…) au cours de l’entretien. Prenez votre propre ordinateur et votre propre matériel de prise de notes. Bien sûr, vous ne pourrez pas désinfecter chaque document à échanger avec votre client… Il y a donc une prise de risque, mais si elle est minime si vous appliquez bien les consignes de sécurité sanitaire avec votre interlocuteur. 

 

Concernant le lieu du rendez-vous, malgré le déconfinement, impossible de choisir un café ou un restaurant comme à l’ordinaire. Vous pouvez accueillir votre client à votre domicile si vous disposez d’un cadre approprié, ou vous rendre à son bureau. Autre solution plus originale : pourquoi ne pas se retrouver à l’extérieur ? Une marche côte-à-côte ou un rendez-vous sur un banc public sont certes des interactions professionnelles très informelles ! Mais c’est une bonne manière de respecter la distanciation sociale en évitant de se retrouver ensemble dans un lieu fermé.

Les voyages professionnels

Vous avez besoin de vous déplacer dans le cadre de votre activité de freelance ? C’est possible, dans certaines mesures. Notez bien que les déplacements en voiture et en transports en commun sont autorisés librement dans votre département, et dans un rayon de 100 kilomètres autour de votre lieu de résidence dans votre région. Au-delà il vous faudra une attestation professionnelle pour prouver de la nécessité de votre déplacement. Les frontières, même européennes, étant fermées au moins jusqu’au 15 juin, n’espérez pas vous rendre à l’étranger pour l’instant, sauf cas urgent et certifié ( et excepté si vous disposez du statut de travailleur transfrontalier).

Si vous devez prendre le train ou l’avion, prenez votre billet bien en avance car les capacités de transports sont encore très réduites. Les mesures de distanciation sociale qui ont été prises, comme de mettre à disposition seulement un siège sur deux, peuvent entraîner une réservation très rapide des places et une augmentation des prix des billets d’avion. De plus, si vous résidez en Île-de-France, il vous faudra vous munir d’une attestation professionnelle dans le métro et le RER aux heures de pointe.

L’achat de matériel et de fournitures

Bonne nouvelle : les magasins rouvrent le 11 mai ! Vous avez peut-être eu du mal à vous approvisionner durant cette période de confinement. Entre la fermeture des boutiques et des points-relais, difficile d’acquérir le matériel et les outils indispensables à votre activité professionnelle… Heureusement, la grande majorité des entreprises commerciales reprennent leur activité. Les délais de livraison peuvent être encore allongés, le temps que la machine se remette en route. Toutefois, pendant le déconfinement progressif, préférez continuer à commander en ligne plutôt que de vous ruer dans les magasins. Si c’est indispensable, respectez les mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement. Notez bien que certains commerces peuvent refuser de vous laisser entrer si vous ne portez pas de masque ou vous faire attendre dehors s’il y a trop de clients au sein de la boutique.

Le travail en entreprise

De nombreux freelances, notamment les consultants et les coachs, doivent se rendre en entreprise pour accomplir leurs missions. Cela vous inquiète ? Il faut absolument en discuter avec votre référent au sein de la société avant de vous rendre sur place. Demandez si votre présence est indispensable sur les lieux et si des mesures ont été prises dans le cadre du déconfinement pour encourager la distanciation sociale entre les employés. Une fois sur place, installez-vous sur un bureau isolé pour réduire les risques de contamination. Bien sûr, vous serez sûrement amené à interagir avec le personnel de la société. Ce n’est pas un problème si vous respectez la sacro-sainte distance d’un mètre. Encore une fois : masque et gel hydro-alcoolique sont de rigueur, tout du moins si votre client n’en fournit pas. 

 

Bon courage pour la reprise et profitez bien de cette activité retrouvée !

Tags : , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire