Les freelances vont-ils sortir plus forts de cette crise ?

14 mai 2020

L’épidémie du Covid-19 n’est une partie de plaisir pour personne. Le terrible bilan humain, l’épuisement du personnel hospitalier, les mesures de confinement difficiles à encaisser pour tout le monde… Il semble difficile de dénicher du positif dans cette crise sanitaire, sociale et économique. Toutefois, de nombreuses personnes ont affirmé avoir trouvé du plaisir et de l’épanouissement à se mettre au télé-travail ou à prendre du temps pour soi. Cela a aussi été l’occasion pour beaucoup de gens de faire le point sur leur vie actuelle et leur équilibre travail-famille-loisirs. Et si le freelancing en ressortait grandi d’ici quelques mois ?

Un attrait renouvelé pour le statut indépendant

Vous l’avez peut-être constaté au sein de votre entourage : beaucoup de personnes ont vu leur vie professionnelle bouleversée… et en ont profité pour remettre en question leur carrière. “Suis-je fait(e) pour ce métier ?” “Le travail en open space me convient-il vraiment ?” “Le poids de ma hiérarchie est-il devenu trop pesant ?” Ces interrogations sont souvent perçues comme stressantes, mais elle sont en réalité très saines. Elles permettent de se questionner sur le sens de son job et sur ses véritables valeurs. Certains employés ont découvert le plaisir du télé-travail, qui apporte bien souvent plus de productivité et permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. 

Malheureusement, de nombreux travailleurs et contrats précaires ont vu (et vont voir) leur emploi disparaître lors de cette crise économique. Le chômage n’est jamais une situation positive, mais il peut permettre d’entamer une reconversion professionnelle. Il est fréquent que l’on désire se lancer en tant que freelance mais que l’on n’ose pas sauter le pas, par confort professionnel et par crainte de ne pas réussir. Lorsqu’on a perdu son emploi, c’est le moment ou jamais de se challenger. Qui sait combien d’ex-employés vont tenter de se lancer en tant qu’indépendants ? De nombreux secteurs sont d’ailleurs très prometteurs en termes de débouchés professionnels pour les freelances lors des prochaines années. 

Conséquence logique : on peut conjecturer sans trop de risque que le freelancing va connaître un bel essor ces prochains mois. Et c’est tant mieux !

Les entreprises se tournent vers les freelances 

Cette mouvance n’est pas visible uniquement du côté des (futurs) indépendants. Les sociétés aussi sont concernées car beaucoup vont être impactées par cet arrêt économique d’une durée d’au moins deux mois. Les secteurs du tourisme, du commerce, du sport, de la culture, de l’hôtellerie… sont tous touchés. De ce fait, de nombreuses entreprises n’auront pas les finances suffisantes pour embaucher des employés en CDD ou en CDI dans les semaines à venir. 

Et si c’était une occasion pour les freelances d’augmenter leur vivier de clients ? En effet, les besoins des sociétés en termes de développement, de rédaction, de consulting ou de publicité seront toujours bien réels. L’idéal pour les entreprises est de se tourner vers les freelances lors des prochains mois. Les indépendants possèdent de nombreuses qualités susceptibles de séduire les clients : flexibilité, autonomie, rapidité… On peut donc parier pour l’avenir sur l’augmentation des contrats signés entre freelances et entreprises.

Freelances, c’est assurément le moment idéal pour prospecter et soigner votre image publique ! Profitez-en pour vous inscrire tout prochainement sur Cojober, la nouvelle plate-forme pour les indépendants experts.

Tags : , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire